Le Garagiste

Renée Beaulieu

Samedi 29 août 2015 | 18:30
Vieille Usine de l’Anse-à-Beaufils

Sélection officielle – Première mondiale

En présence de la réalisatrice Renée Beaulieu et de l’actrice Louise Portal
Une co-présentation du Festival du Nouveau Cinéma (FNC), Montréal / Festival Les Percéides, Percé

Québec / 2015 / 87 minutes / Fiction / Couleur / Numérique / Version originale française

Synopsis

Adrien, un garagiste d’une petite ville québécoise en bordure du fleuve Saint-Laurent, espère une greffe rénale depuis 5 ans. En attendant, sa vie est en suspens. Il tente tant bien que mal de préserver son garage, son couple, malgré les longues heures passées plusieurs fois par semaine en dialyse et son énergie qui s’étiole au gré de la maladie. Mais l’embauche au garage d’un jeune homme d’un village éloigné déclenche dans la vie d’Adrien une suite de bouleversements qui vont le révéler de façon inattendue et troublante.

Biographie

Diplômée de l’INIS, détentrice d’une maîtrise en littérature québécoise, d’un doctorat en études cinématographiques de l’Université Laval (décembre 2015) et pharmacienne (B. Pharm) diplômée de l’Université de Montréal, Renée Beaulieu a scénarisé, réalisé et produit plusieurs courts métrages qui ont circulé dans les festivals. En 2007, Renée scénarise le long métrage Le Ring (2007) qui a circulé dans plusieurs grands festivals, dont ceux de Berlin (Allemagne) et de Pusan (Corée du Sud) et remporté plusieurs prix internationaux comme ceux de Taipei (Taïwan), Vladivostok (Russie, 2 prix) et Aubagne (France, 2 prix). Le Garagiste est son premier long métrage à titre de réalisatrice, elle en signe aussi le scénario et le montage.

Biographie

Originaire du Saguenay, actrice de grand talent (Les Loups, Le déclin de l’empire américain, Cordélia), écrivaine et chanteuse, Louise Portal culmine une impressionnante feuille de route et une carrière qui l’a amenée à jouer dans plus de quarante films. Elle a présidé pendant quelques années Les Rendez-vous du Cinéma Québécois (RCVQ) et demeure la Muse Fondatrice des Correspondances d’Eastman, événement littéraire d’envergure qui se déroule dans la région des Cantons de l’Est. La Gaspésie a toujours fait partie de sa vie et jusqu’à tout récemment elle habitait dans la région de la Haute-Gaspésie d’où ont émergé les trois romans de sa trilogie gaspésienne « Cap au Renard ».