Monsieur Lazhar

Philippe Falardeau

Samedi 26 août 2017 | 10:00
La Vieille Usine de l’Anse-à-Beaufils

Présentation spéciale hors-compétition
Fiction

LA PROJECTION SERA SUIVI D’UNE CLASSE DE CINÉMA EN PRÉSENCE DU CINÉASTE PHILIPPE FALARDEAU (PORTE-PAROLE ET INVITÉ D’HONNEUR)

Québec / 2011 / 95 min / Fiction / Version originale française

Synopsis

Alors qu’il nage lui-même en pleine tragédie personnelle, Bachir Lazhar, un Algérien de 55 ans, tente de combler le vide laissé dans une école primaire par une enseignante morte subitement. Monsieur Lazhar est le portrait sensible de la rencontre de deux mondes, celle d’un immigrant et d’un groupe d’enfants bouleversés qui vaincront ensemble le silence qui les emmure.

Classe de cinéma

Pour sa première présence au Festival Les Percéides en Gaspésie, Philippe Falardeau présentera à Percé une classe de cinéma d’auteur portant sur son long métrage Monsieur Lazhar, adapté de la pièce de théâtre de l’auteure québécoise Évelyne de la Chenelière. Un film touchant et profond abordant l’exil dans toute sa complexité intérieure. Durant cette classe de maître, le réalisateur parlera de son travail de création, de scénariste et de réalisateur, présentera des séquences d’images inédites du film tournées lors des auditions et s’entretiendra avec le public du festival.

Prix, mentions et festivals

Oscars | 2012 | États-Unis – Nominé pour le meilleur film étranger
Prix Écrans Canadiens | 2012 | Canada – Meilleur scénario
Prix Génie | 2012 | Canada – Meilleur film, meilleur acteur, meilleur actrice de soutien, meilleur réalisateur, meilleur montage

Biographie

Originaire de Gatineau (Québec), le cinéaste Philippe Falardeau s’est fait connaître dans les années quatre-vingt-dix en participant à la populaire émission de Radio-Canada : La course destination monde. Cette expérience lui permettra d’entamer sa carrière de cinéaste et de réaliser plusieurs longs métrages de fiction primés dans de nombreux festivals : La moitié gauche du frigo (2000), Congorama (2006) et C’est pas moi, je le jure(2008). Par la suite, c’est avec le film Monsieur Lazhar (2011) que Philippe Falardeau fait son empreinte sur la scène internationale du 7e art. Le film est distribué dans une cinquantaine de pays et obtient même une nomination aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère, ce qui lui ouvre les portes du cinéma américain. En effet, en 2014, il réalise son premier film en anglais, The Good Lie, racontant la vie de réfugiés soudanais fuyant la guerre. Le film a été présenté en première mondiale au Festival International du Film de Toronto. Il revient par la suite au Québec et réalise Guibord s’en va-t-en guerre (2015) mettant en scène l’acteur québécois Patrick Huard.