Robert Doisneau, le révolté du merveilleux

Clémentine Deroudille

Jeud 24 août 2017 | 19:15
La Vieille Usine de l’Anse-à-Beaufils

Sélection officielle – première gaspésienne
Documentaire

En présence de la réalisatrice Clémentine Deroudille

France / 2016 / 77 min / Documentaire / Version originale française

Synopsis

Robert Doisneau, le révolté du merveilleux raconte comment cet enfant de banlieue parisienne est devenu l’un des photographes les plus célèbres au monde pour ses photographies en noir et blanc comme le fameux Baiser de l’hôtel de ville. Le film dévoile aussi un Doisneau différent, passionné par la couleur, qu’il a inlassablement pratiquée. Le documentaire chapitré par les dessins d’Emmanuel Guibert donne la parole à ses filles (Annette et Francine), à quelques-uns de ses amis (la photographe Sabine Weiss et l’écrivain Daniel Pennac) et à des personnalités ayant écrit sur ses images (Philippe Delerm et François Morel). De Paris à New York en passant par Tokyo, le film raconte le parcours exceptionnel, surprenant et atypique d’un humaniste forcené, qui n’aura eu de cesse toute sa vie d’être un pourvoyeur de bonheur.

Prix, mentions et festivals

Festival International du Film de Rio de Janeiro | 2016 | Brésil – Sélection officielle

Biographie

Clémentine Deroudille est à la fois journaliste, auteure, éditrice et réalisatrice française. Après une formation d’historienne de l’art, elle entre à Radio France internationale en 2002. Très attachée à la mise en valeur des archives sonores, elle a réalisé le parcours sonore de l’exposition Robert Doisneau, Paris en liberté, présentée à l’hôtel de ville de Paris en 2007, ainsi que le coffret sonore Robert Doisneau, le braconnier de l’éphémère. En 2011, elle est la commissaire de l’exposition Brassens ou la liberté à la Cité de la Musique à Paris.