Programme de court-métrages de la Grande Rencontre des Arts Médiatiques en Gaspésie

Samedi 18 août 2018 | 14:00
Centre d’art de Percé

Le cinéma expérimental : entre première gaspésienne et première Nord-américaine

La grande majorité des court-métrages présentés durant la Grande rencontre des arts médiatiques en Gaspésie seront projetés pour la première fois en Gaspésie. Certains de ces films seront d’ailleurs en premières québécoises, il faut compter aussi quelques primeurs canadiennes et nord-américaines. Le programme de court-métrages met de l’avant un large spectre des pratiques médiatiques, allant aux études formelles et expérimentales, de la vidéo d’art conceptuelle, en passant par des formes narratives surréalistes, à l’animation, incluant aussi des documentaires expérimentaux engagés de type anthropologique.
Durée : 66 minutes
La projection sera suivi d’une table ronde avec les artisans sur la situation des Arts médiatiques.
Programme

Km.0
Nayla Dabaji et Ziad Bitar
Québec. 2017. 6 min 11
Première canadienne

81.92
Matthew Wolkow
Québec. 2017. 6 min 04
Première nord-américaine

Jeux de lumière
Anne-Marie Bouchard
Québec. 2017. 7 min 17
Première gaspésienne

Corollaire
Vincent Fillion
Québec. 2018. 4 min 52
Première gaspésienne

Sueur (Sweat)
Kristin Snowbird
Canada. 2016. 4 min 44
Première québécoise

Se parler avec le néant
Guillaume Vallée
En présence du réalisateur
Québec. 2017. 4 min 15
Première gaspésienne

To the Nightingales
Kandis Friesen
Québec. 2017. 10 min 54
Première gaspésienne

In Film/On Video
Ignacio Tamarit
Argentine. 2018. 3 min 15
Première nord-américaine

On breathing
Emma Roufs
En présence de la réalisatrice
Québec. 2017. 3 min
Première gaspésienne

Dalva
Guillermina Buzio
Canada. 2017. 3min
Première gaspésienne

Le temple
Jenny Cartwright
Québec. 2018. 6m55
Première canadienne

La nuit des rayons
Jean-François Bourbeau
Québec. 2017. 7 min 08
Première gaspésienne

Artisans

Biographie

Artistes en arts visuels, Nayla Dabaji et Ziad Bitar sont nés à Beyrouth et détiennent un diplôme d’études supérieures en Arts plastiques de l’Académie Libanaise des Beaux-Arts (ALBA). Après avoir vécue au Cameroun, en France et au Liban, Nayla s’installe au Québec en 2011 et développe un intérêt pour l’art vidéo pendant ses études en Intermedia/Cyberarts à l’Université Concordia. Ses vidéos, distribuées par Vidéographe, ont été présentées à des festivals tels que Les Rendez-vous du cinéma québécois, Le Festival International du Film sur l’Art, Les Instants Vidéos, le Stuttgarter Filmwinter et Vidéoformes. Ziad Bitar réside également au Québec où il complète en 2016 une maitrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). A côté de leur pratique individuelle, Nayla et Ziad travaillent en duo. La plupart de leurs travaux ont été réalisés dans différents pays et sont inspirés de ces lieux et des gens qui les entourent. Leurs œuvres portent donc un intérêt pour les géographies, rurales ou urbaines, le mouvement et les notions de voyage et de temporalité. Leurs œuvres ont fait l’objet de plusieurs expositions, notamment Echos à l’Espace Libre (Bienne, Suisse en 2016), Itinéraires à Vu Photo (Québec, CA en 2013), Another Member à Austellungzone Progr (Bern, Suisse en 2009); What Went Before à Flaxart Studios (Belfast, Irlande du Nord en 2008); et Who Said That Something Happened à Ssamzie Space (Séoul, Corée en 2006). Ils ont aussi été inclus dans plusieurs expositions collectives dans des centres d’arts, des galeries et des institutions comme Artsonje Center à Seoul, Gertrude Contemporary à Melbourne, Townhouse Gallery au Caire et le Lokal-Int à Bienne.

Biographie

Animé par la curiosité d’un savoir nouveau, Matthew Wolkow crée un cinéma révélant et relatant les personnes et histoires qu’il rencontre. Situé entre essai et expérimentation, côtoyant réel, imaginaire, paroles et sensorialités, son travail bénéficie de cette hybridité où la forme est approchée comme résolution.

Biographie

Anne-Marie Bouchard vit et travaille à Québec. Elle réalise des vidéos depuis 1999 et crée des installations depuis 2001. Ses réalisations s’inscrivent dans un cinéma expérimental, d’art et d’essai. Son cinéma est un art de perceptions, d’impressions, d’évocation : de poésie.
Ses œuvres vidéographiques ont été présentées lors de festivals tels que: Chicago International Music and Movies Festival, Traverse Vidéo de Toulouse, International Film Festival Ireland (Clonmel, Irlande), Les Rendez-vous du cinéma québécois (Montréal), Les Instants Vidéo de Marseille (France), Cinema on the Bayou (Louisiane) et San Diego Underground Film Festival (Californie). Ses installations ont été présentées in situ et dans des galeries comme: le CRANE Lab (France), le Studio XX (Montréal), le Grave (Victoriaville), la Galerie WARC (Toronto), ainsi que la galerie du Vidéographe (Montréal).

Biographie

Vincent Fillion est un artiste sonore basé à Montréal. Finissant en 2018 au baccalauréat en Musiques numériques (anciennement Composition électroacoustique) à l’Université de Montréal, son univers en constante évolution oscille entre technologies nouvelles et intérêts envers le passé. Adepte de la musique mobile, du field recording et du détournement audio, ses compositions submergent l’auditeur de sonorités concrètes et imagées. Entre acousmatique et ce qu’il aime appeler «lo-fi électroacoustique» se cache une expérience sensorielle immersive et portée sur la réflexion. Soutenu par une importante expérience de performance scénique au sein de divers ensembles dont Le Winston Band (guitare, voix, arrangements), VAPEUR (batterie, voix, arrangements), Les Petits Chanteurs de Laval (choriste diplômé) et plus récemment au sein de l’Ensemble d’oscillateurs de l’Université de Montréal (sous la direction de Nicolas Bernier), il se concentre actuellement à transposer ces connaissances dans des projets multidisciplinaires, avec un intérêt particulier pour la création théâtrale et la vidéo d’art.

Biographie

Kristin Snowbird est une cinéaste émergente de descendance crie/ojibwée de Winnipeg, au Manitoba. Son premier film, Sweat, a été créé dans le cadre du Mosaic Women’s Film Project lancé par le Winnipeg Film Group. Elle s’intéresse à l’art comme moyen de partager ses histoires pour construire des ponts vers la compréhension de la culture, des traditions, du point de vue historique et des traumatismes personnels des peuples autochtones.

Biographie

Cinéaste expérimental, artiste vidéo et commissaire indépendant, Guillaume Vallée est diplômé de l’Université Concordia en cinéma d’animation et titulaire d’un MFA in Studio Arts – Film Production. Il s’intéresse à toutes formes alternatives de l’image en mouvement. Son travail fait usage de différentes techniques techno-artisanales en explorant la matérialité médiatique par des interventions directes, des manipulations optiques et de la distorsion analogique dans le but de créer des oeuvres hybrides et élargies. Vallée questionne les notions de réappropriation et de recyclage, en traitant tout matériau comme du found footage au sein d’une pratique uniquement collaborative, dans le cadre de créations filmiques, vidéographiques et performatives. Ses performances audiovisuelles ont été présentées dans une multitude de festivals (MUTEK, O.F.N.I., FICFA, Les Percéides, (…)) et ses films et vidéos expérimentaux, en distribution chez Vidéographe, ont été présentés internationalement. Son court-métrage, Le bulbe tragique (2016), a remporté le  »Best Canadian Work » au festival WNDX (Festival of Moving Image). Il est aussi co-fondateur & programmateur au Festival Ibrida*Pluri, avec Sonya Stefan et Samuel Bobony. Guillaume Vallée complète un doctorat en Études et Pratiques des Arts à l’UQAM, sous la direction de Louis Jacob et Mario Côté. Ça thèse Recherche-Création à comme sujet les notions de dispositifs bricolés, de scène et de l’artiste en tant que bricoleur, autour des pratiques du cinéma expérimental.

Biographie

Kandis Friesen est une artiste interdisciplinaire basée à Montréal. Travaillant avec la vidéo, la performance, le dessin, l’installation et la sculpture, sa pratique s’intéresse au langage diasporique, aux traductions dispersées ainsi qu’au rôle des documents et archives dans la construction de la mémoire collective et de l’espace public. Son travail a été exposé mondialement et elle a reçu de nombreuses bourses et prix, dont une en 2016 du Conseil des Arts du Canada pour le Film et la Vidéo. Friesen détient un BFA de l’Université Concordia et réside actuellement à Chicago où elle poursuit un MFA en Art, Théorie et Pratique à l’Université Northwestern.

Biographie

Ignacio Tamarit (1991, Buenos Aires, Argentine) est un cinéaste, professeur et musicien. Il a étudié au Centro de Investigación Cinematográfica et à la Facultad de Filosofía y Letras, Université de Buenos Aires. Il a donné des ateliers de cinéma à la galerie d’art contemporain Big Sur, au C3 Centro Cultural de la Ciencia et au Musée du Cinéma Usina Audiovisuel, où il travaille également en tant qu’archiviste, programmeur et commissaire de cinéma. Ses films ont été exposés au Museo de Arte Contemporáneo de Mar del Plata (Argentine), Centro Cultural San Martín (Argentine), Palais de Glace (Argentine) Festival du film Onion City (États-Unis), Slamdance Film Festival (États-Unis), Festival Internacional de Cine de Mar del Plata (Argentine) BAFICI (Argentine) Festival International du Film d’Edimbourg (Ecosse), (S8) Mostra de Cinema Periférico (Espagne), Festival Expérimental du Film et de la Vidéo (Corée), Festival Internacional de Cine Lima Independiente (Pérou ), KLEX (Malasia), Linoleum Festival d’animation contemporaine et d’arts médiatiques (Ukraine), Antimatter Media Art (Canadá), Curta 8 (Brésil), Los Angeles Film Forum (États-Unis) entre autres.

Biographie

Emma Roufs est membre et administratrice de VISIONS ainsi que cofondatrice de La Lumière collective, deux institutions montréalaises vouées à la diffusion et à la promotion de pratiques cinématographiques expérimentales. Après avoir terminé une maîtrise en études cinématographiques, Emma a travaillé pour plusieurs festivals tel que le Festival du Nouveau Cinéma, le Festival international du film de La Rochelle et le Festival International Vues d’Afrique.

Biographie

Guillermina Buzio est une artiste basée à Toronto. Elle détient un BFA de l’Université Nationale des Beaux Arts P. Pueyrredón (Argentine), un baccalauréat en Arts Médiatiques de l’Institut d’Art et Design Emily et un MFA de l’université OCAD. En tant qu’artiste visuelle, elle a travaillé avec une diversité de médias incluant l’installation vidéo et la performance. Son travail se concentre sur les droits humains et l’identité des femmes. Il a été montré nationalement et internationalement : aux galeries A Space and Xspace et au festival Images à Toronto, au Centro Cultural Recoleta and Museo de Arte Moderno à Buenos Aires et Bogotà et ailleurs. Au cours des dernières années, Guillermina a fait de la programmation pour divers festivals et espaces de diffusion.

Biographie

Depuis 2001, Jenny Cartwright collabore à la production de documentaires à Montréal et à travers le globe. Elle en a ramené des visions du monde qu’elle distille dans des œuvres sensuelles et décapantes.

Polyvalente, elle porte à bout de bras la scénarisation, la réalisation, la production, le montage image et la distribution de ses films. Ses années à mener des luttes dans les domaines culturel et social lui ont appris à faire beaucoup avec des budgets restreints, ce qui lui permet de tourner de façon indépendante, et de conserver intact un esprit punk et un regard critique sur sa société.

Biographie

Jean-François Bourbeau est un artiste multidisciplinaire originaire de Dolbeau-Mistassini au Lac-St-Jean. En 2002 il quitte sa région natale pour faire des études en cinéma. Il explore plusieurs formations dans le domaine du son et gradue, en 2014, à l’UQAM dans le BAC en communication (médias interactifs).
Récipiendaire de quelques prix pour ses premiers courts-métrages tels que : Choix du Public (« Massacre à la Libellule » festival Mascara & Popcorn 2013), Meilleure Direction Photo (« Les Traqués » festival Mascara & Popcorn 2015), son film « Les Traqués » a fait partie de la sélection officielle du Short Film Corner du festival de Cannes 2015 et du FFEQ 2015.
En 2014, il remporte une bourse avec sa création « RE-8mm » qui sera projetée en extérieur sur les murs de la BAnQ à Montréal. Il réalise ensuite son premier vidéoclip pour la chanteuse Mara Tremblay en 2015 avec la pièce « L’amour à la manière des anges ».
Il collabore sur plusieurs projets musicaux, donc Splash, Golden Drama, Erving Wallace et Antoine Pekoe.
Le désir d’expérimenter avec l’image, l’horreur et le son, alimente son imaginaire créatif. L’enthousiasme, le dépassement de soi, l’écoute et le désir d’innover sont des valeurs qu’il prône.