Performances Falaises + AntiVolume

Guillaume Côté, Dave Gagnon & Alexis Langevin-Tétrault
+ Lucas Paris

Samedi 18 août 2018 | 21:00
Centre d’art de Percé
Ouverture des portes à 20h30

Performances audio-visuelle

Falaises

Utilisant les outils électroacoustiques de façon directe afin de développer un langage unique, les artistes sonores Alexis Langevin-Tétrault et Guillaume Côté basent leur discours autour de la dichotomie entre le bruité et le tonique dans une forme musicale structurée, mais vivante, aux limites de la musique bruitiste et ambiante. L’exécution est à la fois définie par l’utilisation de sons fixés et improvisée par l’ajout de synthétiseurs modulaires modifiés en temps réels.

La performance est supportée par le visuel de l’artiste numérique Dave Gagnon. En récupérant les différents signaux sonores, il perturbe et modifie ses interventions en temps réel – moirures, ombrages, anomalies – créant une synergie entre les deux formes d’arts par un retour graphique et lumineux du contenu audio. Le visuel est présenté sur un dispositif multi-support unique mettant en scène des boîtes réfléchissantes conçues spécialement pour le projet; à mi-chemin entre installation et vidéo en direct.

Biographie

Influencé par ce qui l’entoure, le compositeur électroacoustique Guillaume Côté explore, à travers un mélange de matériaux concrets, synthétiques et vocaux, les dynamiques territoriales, linguistiques et sociales propres au Québec. Éclectique, sa recherche artistique repose non seulement sur la rencontre de l’Autre par un discours musical aux visées narrative ou informative, mais aussi sur l’abstraction induite par les systèmes modulaires.

Lauréat de nombreux prix et bourses de créations, il est titulaire d’une maîtrise en composition électroacoustique de l’Université de Montréal sous la tutelle de Robert Normandeau.

Il collabore avec plusieurs artistes tels que Samuel Bobony (Black Givre), Guillaume Campion (Archipel), Lucie Leroux (Empreintes) Dave Gagnon (L’Autre) et Alexis Langevin-Tétrault (Falaises).

Biographie

Oeuvrant dans le domaine de l’imagerie numérique depuis près d’une quinzaine d’années, Dave Gagnon explore au travers divers médiums (installations, projections architecturales, interventions publiques) la relation entre le volontaire et l’involontaire, s’interroge sur les limites qui définissent l’art, et questionne ce qui pousse à voir plus loin que les yeux.

Son travail à titre d’artiste indépendant fut notamment présenté au Québec sur le Moulin à Images, au Festival Montréal en Lumières, au Musée national des beaux-arts du Québec, Manif D’Art 8, festival PHOS, Mois Multi, Akousma14 ainsi qu’à Toronto, Chicago, Los Angeles et Singapour sur un vaste éventail de projets. Il vit et travaille à Montréal et est membre du trio de performance audiovisuel Falaises.

Biographie

Alexis Langevin-Tétrault est un compositeur et un artiste de performance. Il a participé à la fondation de différents projets de musiques électroacoustiques, post-rock et électroniques dont QUADr, Falaises, Alexeï Kawolski, BetaFeed et Recepteurz. Ses oeuvres se caractérisent par l’utilisation approfondie des technologies audionumériques, par la conception méticuleuse de sons de synthèse, par une recherche de raffinement de l’écriture musicale et du timbre sonore ainsi que par une réflexion conceptuelle.

Il a récemment terminé un baccalauréat en musiques numériques et il complète présentement une maitrise en composition électroacoustique avec Nicolas Bernier. Il a aussi contribué à l’élaboration d’outils audionumériques de diffusion multiphonique au groupe de recherche sur l’immersion spatiale dirigé par Robert Normandeau à l’Université de Montréal.

Ses oeuvres sont présentées par différents festivals à travers le monde, dont ISEA, MUTEK, Transient, Sines & Squares, BIAN, EMUFest, Time to act (Elektra), Electrochoc (Akousma), Percéides, Exhibitronic, Espace du son, Futura et TIES. Son travail a notamment été récompensé par la fondation Destellos en 2014 et en 2015, par la fondation SOCAN en 2015, puis par la Fondation Musiques & Recherches ainsi que le festival international des arts sonores Exhibitronic en 2016.

AntiVolume

Œuvre immersive en constante évolution, AntiVolume nous plonge dans un environnement synesthésique de timbres sonores et lumineux. La présente version, intitulée IN/EXT, explore les mouvements et les dynamiques qui se produisent entre l’intérieur et l’extérieur. Au cours de cette performance, le public se trouve en présence d’une sculpture volatile et énergétique, composée de son et de lumière. Résultant d’une exploration algorithmique, celle-ci est sculptée en temps réel par le travail d’improvisation de l’artiste. Trois colonnes de lumière occupent l’espace de la performance. Le public est immergé dans l’œuvre et la reçoit comme une expérience physique et texturale.

Ce travail est en constante évolution. En partie improvisée, chaque performance est unique et reflète le contexte (lieu et public) dans lequel elle est présentée. Lucas Paris puise son inspiration dans le vaste vocabulaire de la musique électronique : noise, ambient, IDM, EDM… Ces éléments référentiels sont réinterprétés par l’entremise de sa forte personnalité musicale et d’une fantasmagorie très personnelle.

Biographie

Artiste émergent dans le domaine des arts numériques et de la musique électronique, Lucas Paris fabrique des instruments numériques depuis plus d’une décennie, avec pour but de sculpter des constructions sonores et lumineuses intangibles en temps réel. Il a étudié la musique et la fabrication d’instruments numériques à l’Université de Montréal. Alliant une approche artistique mûrement réfléchie et profondément expressive à la conception d’instruments modulaires et de réseaux de synthèse numérique high-tech, Lucas Paris crée de nouvelles formes de performance audiovisuelle à la fois multisensorielles, immersives et émouvantes.

En tant que membre des projets Quadr et Betafeed, et dans le cadre de ses projets personnels Antivolume et Array, il s’est produit à MUTEK MTL 2017/2016/MX 2017 et MUTEK ISEA Vancouver 2015, Akousma 2016, la BIAN 2014 et 2016, et TIES 2015. En résidence à l’Eastern Bloc Montréal en janvier 2015 ainsi qu’à la VYV Corporation en janvier 2018, il est artiste invité en résidence au Milieux Institute de la Concordia University depuis septembre 2017 et membre du centre artistique Perte de Signal.