Elettronica Povera + Elements

Stephanie Castonguay
+ Myriam Boucher & Pierre-Luc Lecours

Vendredi 17 août 2018 | 21:00
Centre d’art de Percé

Elettronica Povera

Elettronica Povera est l’écoute du champ électromagnétique de nos objets électroniques délaissés, tels de petits ventilateurs, jouets lumineux ou encore une tête de scanner préparée. C’est à travers le phénomène d’induction qu’il est possible d’en révéler la matière sonore des courants électriques, qui sont autrement inaudible. Ces courants recèlent des dynamiques complexes de mouvements et d’impulsions, donnant un caractère du vivant à ces objets électroniques.

Le dispositif consiste d’abord en une première boîte, dans laquelle des capteurs à inductance ainsi qu’un panneau solaire sont connectés à un circuit d’amplification DIY. Ces sons sont traités par un système embarqué. Celui-ci permet l’analyse des sonorités captées et d’utiliser les enveloppes sonores pour créer une dynamique dans le déplacement de ces sons à travers un système de diffusion autonome de six petits haut-parleurs. De plus, divers objets électroniques ont été détourner de leur fonction initiale, par le circuit bending, afin de transformer leur comportement dans leur interaction avec le système.

Biographie

Fascinée par les origines de nos médias numériques actuels, Stephanie Castonguay est une artiste qui explore la matérialité de nos technologies ainsi que les phénomènes physiques qui s’y rattachent, à travers ses installations cinétiques et sonores. En utilisant l’électronique DIY par une approche pratique et ludique, elle désassemble les pièces mises au rebut pour révéler les phénomènes invisibles et inaudibles de nos technologies oubliées et obsolètes. Son travail a été présenté à Montréal et à l’étranger (Festival International Montréal/Nouvelles Musiques, Biennale Internationale d’Art Numérique, Perte de Signal, Eastern Bloc, Fondation Molinari, Centre Fokal, STEIM). Elle a performé dans divers festivals tels que Sight & Sound, PirateBlocRadio, Ibrida Pluri II, Printemps Numériques, Metarythmes et plus récemment lors du festival Instruments Make Play.

Elements

Elements est une performance audiovisuelle qui aborde le thème de la nature. Ce projet met en scène l’air, l’eau, le feu et la terre dans un discours vidéomusical à la fois concret et abstrait, s’inspirant des mouvements et des comportements organiques de ces éléments naturels. Les deux compositeurs et interprètes puisent dans notre rapport cinétique au monde pour déployer une interprétation poétique d’un thème universel et fondamental à l’expérience humaine.

Biographie

Compositrice et artiste vidéo, Myriam Boucher vit et travaille à Montréal, Canada. Son travail sensible et polymorphe porte sur le rapport organique entre la musique, le son et l’image. Sa création est orientée vers des œuvres de musique visuelle, de projets immersifs et de performance audiovisuelle. Son travail a été présenté dans plus d’une centaine d’évènements et de festivals internationaux, dont Mutek (CA), Igloofest (CA) et Kontakte (DE). Ses œuvres se sont placées dans plusieurs sélections officielles et ont entre autres été récompensées aux concours de composition électroacoustique Jeu de Temps 2015 et 2016 (premier prix), LUFF 2017 (meilleur court-métrage expérimental), au concours de composition électroacoustique des JIM 2015 et de la bourse Euterke 2015 en vidéo.
La pratique de Boucher part d’un geste libre et tend vers la nature, en passant de la matière brute à l’immatérialité de celle-ci. Elle explore le désir d’une liberté et questionne notre rapport intrinsèque à la vie.
Après un baccalauréat en composition sonore à la faculté de musique de l’Université de Montréal, elle entame un doctorat en composition sonore à l’automne 2016. Ses recherches portent sur les relations image/son appliquées au sein d’un contexte musical contemporain et d’une écriture acousmatique.

Biographie

Pierre-Luc Lecours est un compositeur et artiste sonore basé à Montréal. Sa pratique musicale s’exprime à travers plusieurs médiums et esthétiques différentes. Son travail se caractérise par une recherche d’expressivité émotive au sein d’œuvres explorant l’hybridation de sources acoustiques et numériques en s’inspirant autant des courants de musiques contemporaines, instrumentales et électroacoustiques, que par les styles électroniques expérimentaux. Il fait partie du projet QUADr et de l’ensemble ILEA. Ses œuvres furent primées par le Concours de composition de la fondation Destellos 2014, le Concours des jeunes compositeurs de la Fondation SOCAN 2014 et le Concours Jeu de temps de CEC 2014 et 2017 et furent présentées dans plusieurs évènements internationaux, dont MUTEK (CA), Elektra (CA), BIAN (CA), Akousma (CA), Currents (US), Muslab (MEX), Résonances Électriques (Fr) et Hot docs (CA).