SISTER MERCY

WILLIAM BOODELL

VENDREDI 23 AOÛT 2019 | 23:00
CENTRE D’ART DE PERCÉ

HORS COMPÉTITION / PREMIÈRE GASPÉSIENNE
FICTION

 

ÉTATS-UNIS / 2019 / 16 MIN / FICTION / VERSION ORIGINALE ANGLAISE

Synopsis

Une fugueuse demande l’aide d’une mystérieuse religieuse.

« Avec Sister Mercy, je voulais combiner film d’exploitation et film d’art, profane et sacré, pour raconter l’histoire d’une belle âme ravagée par la guerre, la vie et des gens cruels. Ce court métrage est un exercice de concepts pour un long métrage qui accorde plus de temps pour s’attarder sur les personnages, et j’ai essayé de montrer une partie de cet angle sous une forme abrégée. Lorsque j’ai commencé à écrire, je pensais à Zoe Tamerlis Lund et à la fin de MS. 45 d’Abel Ferrara, mais après l’avoir écrit, j’ai remarqué l’influence de l’un de mes réalisateurs occidentaux préférés, Budd Boetticher, dont les personnages prennent un peu de temps pour parler de la façon dont ils perçoivent le monde. Mercy est une femme qui lutte avec son âme après un traumatisme grave et qui est maintenant confrontée à des êtres humains dangereux et violents. Comment peut-elle sauver une jeune fille et sa propre âme en même temps? Est-ce que c’est possible? »

– William Boodell

Prix, mentions et festivals

Festival International de films Fantasia 2019 – Première mondiale

Biographie

William Boodell est né aux États-Unis et a grandi dans le pays et à l’étranger. Il se considère citoyen du monde. Il écrit des histoires et réalise des films depuis son plus jeune âge. En huitième année, il remporta les concours de langue latine du comté et de l’Etat du Kentucky. Sharnado, son second long métrage en tant que monteur reconnu est ce film à sensation, à petit budget et ultra campy. Born of Sin est son premier court métrage sérieux. Il remporte la compétition sponsorisée par Canon. Il présente une première mondiale à Fantasia, joue dans des festivals du monde entier et est récompensé par la Cinémathèque américaine à Hollywood dans le programme Local Shorts 2018. Il a récemment dirigé The Dark and the Wicked de Bryan Bertino.