LES FLEURS OUBLIÉES

ANDRÉ FORCIER

JEUDI 20 AOÛT 2020 | 19H30
CINÉ-PARC PARADISO

COMPÉTITION
FICTION

QUÉBEC / 2019 / 102 MIN / FICTION / VERSION ORIGINALE FRANÇAISE

Synopsis

Albert Payette (Roy Dupuis), ex-agronome et apiculteur, pollinise les toits de Montréal avec son neveu Jerry (Émile Schneider) pour sauver les abeilles. Devant l’urgence écologique, le Frère Marie-Victorin (Yves Jacques), auteur de la Flore Laurentienne et fondateur du jardin botanique quitte le ciel trop plate pour lui venir en aide.

Albert lui fait découvrir son hydromel qu’il vend à des bourgeoises pour financer son départ vers Mingan. Lili de la Rosbil (Juliette Gosselin), journaliste au Ras-le-Bol et Mathilde Gauvreau (Christine Beaulieu), solide avocate, mettront tout en œuvre pour sauver les travailleurs agricoles mexicains, aux prises avec Transgénia, multinationale qui empoisonne la Terre à coups de produits chimiques.

Cette fable naturaliste connaîtra son dénouement sur le territoire vierge et somptueux de la Minganie où Albert y produit l’hydromel le plus septentrional du monde.

Prix, mentions et festivals

Festival Cinema on the Bayou 2020 – Meilleur réalisateur (André Forcier) et meilleur acteur (Roy Dupuis) de long-métrage de fiction

Biographie

André Forcier (né Marc-André Forcier) est un réalisateur et scénariste québécois. Son œuvre, que plusieurs rattachent au réalisme magique sud-américain par les éléments de fantaisie qu’elle contient, est pourtant fortement ancrée dans la réalité du Québec.

En fait, on y verra plus justement un des seuls liens existant actuellement entre la culture orale du Québec populaire et le cinéma québécois. Contrairement à Pierre Perrault qui observe les manières, la façon, les paroles d’un Québec fier, indépendant et profondément rural, et cela pour les anoblir, Forcier accepte la « bâtardisation » nord-américaine de sa société, tout en soulignant la vivacité de l’imagination populaire.

Il a obtenu le prix André-Guérin en 1990 et le prix Albert-Tessier en 2003.