acceder_programmation
bandeau2015-mobile

C’est au cours d’une cérémonie qui s’est tenue au Ciné-Parc Paradiso en Gaspésie qu’a été dévoilé le palmarès du 12e Festival international de cinéma et d’art de Percé.

© Kevin Halgand

C’est le film islandais Brumes d’Islande de Hlynur Palmason qui est lauréat du grand prix du jury. Le prix du meilleur documentaire est allé au long métrage Les Rose réalisé par Félix Rose Remporte. Je finirai en prison d’Alexandre Dostie obtient le prix du meilleur court métrage québécois tandis que À la rescousse de l’ours de Louis Bodart reçoit celui du meilleur court métrage Gaspésie-Les-Îles. Le prix du meilleur court métrage international est attribué à Da Yie de Anthony Nti qui reçoit également le prix d’interprétation pour ses deux acteurs Prince Agortey et Matilda Enchié. Le grand prix du jury de la section courts métrage et prix de la photographie est remis à Red Wine de Santiago Menghini

Le jury des longs métrages était composé de Maxime Giroux, Alexis Fortier-Gauthier et Renée sous la présidence de Renée Beaulieu et celui des courts métrages de Pierre-Luc Brillant, Naomi Condo et Christophe Chapados.

Cette année le festival s’est exceptionnellement déroulé dans un Ciné-Parc à vingt minutes de Percé. Pour l’occasion le Ciné-Parc Parardiso de Petit-Pabos doté d’une technologie dernier cri a permis au public d’apprécier plus d’une quarantaine de films d’auteur en primeur. Une section de la programmation différente de la sélection présentée au Ciné-Parc Paradiso a également été diffusée en ligne sur la nouvelle plateforme numérique du festival et s’est avérée très populaire. 

Le cinéaste Félix Rose (Les Rose) et Daniel Roby (Suspect numéro un) étaient présents et ont présenté leurs films au public lors des Ciné-Rencontres organisées cette année au Centre d’art de Percé durant la journée.

Les films lauréats du festival feront l’objet d’une projection spéciale le lundi le 24 août à 19h30 au Ciné Parc Paradiso. 

Le 13e Festival Les Percéides se déroulera en Gaspésie du 17 au 22 août 2021.


PALMARÈS du 12e Festival Les Perceídes

Grand Prix du Jury
Brumes d’Islande de Hlynur Palmason
Ce film avec une signature de cinéaste aussi forte et prégnante nous a conquis. Grande maitrise aussi de la narration pour un sujet déjà abordé, mais fait ici avec un regard vif, audacieux, inventif sur la masculinité. Film porté aussi avec puissance et retenue par Ingvar Sigurdsson.

Meilleur documentaire canadien
Les Rose de Félix Rose
Pour son regard intime qui jette une lumière douce sur un pan de l’Histoire québécoise. Entre journal intime et devoir de mémoire.

Mention pour le film L’Acrobate de Rodrigue Jean
La radicalité de la proposition qui s’inscrit dans une démarche de cinéaste audacieux. Il se dégage du film un univers cinématographique fort et une maitrise de la réalisation. 

Prix du meilleur court métrage québécois
Je finirai en prison d’Alexandre Dostie

Pour le jeu irréprochable de Martine Francke, Émile Schneider, Guy Thauvette et Stéphane Jacques, le scénario déstabilisant à l’humour grinçant, la réalisation austère et fluide et le magnifique travail de la lumière.

Prix du meilleur court métrage documentaire
Remembering our Grandpa (Mi’gwidelmag Gnitjgamitj) de Nation Isaac

Pour la narration touchante, le sujet d’un vif intérêt historique et la fluidité du montage).

Mention pour le film No crying at the dinner table de Carol Nguyen
Pour l’originalité de la proposition.

Prix du meilleur court métrage Gaspésie – Les îles
À la rescousse de l’ours de Louis Bodart

Pour l’exceptionnelle maîtrise de l’art de l’animation et l’originalité cocasse de la structure narrative.

Prix du meilleur court métrage international
Da Yie de Anthony Nti

Pour l’exceptionnelle interprétation des trois protagonistes, la fluidité hors normes de la caméra, le traitement sans compromis d’un sujet grave et d’intérêt mondial.

Prix d’interprétation aux deux jeunes acteurs de Da Yie : Prince Agortey et Matilda Enchil

Grand prix du jury de la section courts métrage et prix de la photographie
Red Wine de Santiago Menghini

Pour la qualité exceptionnelle de son scénario burlesque et rocambolesque, la direction d’acteur impeccable et le travail méticuleux et hors du commun de l’image et du son.

Le Festival international de cinéma et d’art de Percé Les Percéides lancera officiellement les activités de sa douzième édition consacrée au cinéma d’auteur. Cette année, le Festival Les Percéides projettera ses films sous les étoiles du 14 au 20 août 2020 au Ciné-Parc Paradiso situé à Petit-Pabos à vingt minutes de Percé.

LE CINÉMA D’AUTEUR BRILLERA EN GASPÉSIE

La grande majorité des œuvres présentées durant le Festival Les Percéides seront projetées pour la première fois en Gaspésie. Certains de ces films seront d’ailleurs en première canadienne, nord-américaine et même mondiale.

Du côté des longs métrages, rappelons que c’est le documentaire québécois LES ROSE, coproduction de l’Office National du Film du Canada (ONF) et de Babel Films, sera présenté en première mondiale le 14 août en ouverture du festival. Félix Rose (réalisateur) ainsi que l’équipe du film, seront sur place pour présenter le film aux cinéphiles gaspésiens. Une rencontre publique, animée par la réalisatrice gaspésienne Alexandra Guité, aura lieu avec le cinéaste Félix Rose samedi le 15 août à 13h30 sur la terrasse du Centre d’art de Percé.

Félix Rose, réalisateur du film Les Rose (2020).

Une autre première très attendue, le long métrage BRUME D’ISLANDE, drame de Hlynur Palmason un film touchant qui pose un regard original et rare sur la vieillesse. Le film a été présenté en première mondiale à la Semaine de la critique 2019 pendant le Festival de Cannes l’an dernier.

Le long métrage Nos mères (Nuestras Madres) du réalisateur Cesar Diaz, qui a remporté la Caméra d’or au Festival de Cannes l’an dernier, sera projeté au Ciné-Parc Paradiso jeudi le 20 août 2020 à 21h30.

DES FILMS QUÉBÉCOIS RÉCENTS EN GRANDE PREMIÈRE

Le Festival Les Percéides est très heureux de présenter le long métrage Kuessipan de la réalisatrice Myriam Verreault, inspiré de l’oeuvre de Naomi Fontaine. Mentionnons que le film a remporté d’innombrables prix cette année en Europe, en Californie, au Canada et au Québec. Autre film marquant de la dernière année, le long métrage français sélectionné au Festival de Cannes en 2019, Les misérables de Ladj Ly, qui a représenté la France aux Oscars 2020, sera projeté samedi le 15 août à 19h. Le réalisateur de 39 ans signe une œuvre majeure coup de poing

Le Festival Les Percéides présentera une programmation familiale avec le long métrage La fameuse invasion des ours en Sicile, du réalisateur, illustrateur, peintre et auteur de bandes dessinées italien Lorenzo Mattotti. Ce film a remporté le César français du meilleur film d’animation.

La Fameuse Invasion des ours en Sicile (2019), un film de Lorenzo Mattotti

Le long métrage Suspect numéro un du cinéaste québécois Daniel Roby sera projeté mardi le 18 août à 21h30 en présence du réalisateur. Une rencontre publique avec Daniel Roby, animée par le Directeur général et artistique du festival, François Cormier, aura lieu le mercredi 19 août à 13h30 sur la terrasse du Centre d’art de Percé.

Daniel Roby, réalisateur du film Suspect numéro un (2020).

CINÉMA DE LA GASPÉSIE EN PRIMEUR, UNE RÉUNION AUTOUR D’UN CINÉMA DE LA COMMUNAUTÉ

C’est avec beaucoup de fierté et d’enthousiasme que le Festival Les Percéides présentera plusieurs films réalisés sur la péninsule au cours de la dernière année. Mentionnons, entre autres, le magnifique court métrage À la rescousse de l’ours de Louis Bodart, primé au Sommet du film d’animation de Montréal.

À la rescousse de l’ours (2019), un film de Louis Bodart

D’autres courts métrages marquants de la dernière année seront présentés au Ciné-Parc Paradiso, dont Je finirai en prison d’Alexandre Dostie, sélectionné au prestigieux Festival du film de Sundance. Soulignons également Clebs de la réalisatrice québécoise Halima Ouardiri présenté en première mondiale aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal .

REMISE DES PRIX DU JURY JEUDI LE 20 AOÛT 2020 À 19H AU CINÉ-PARC PARADISO

La soirée de clôture et la remise des prix se dérouleront le jeudi 20 août 2020 à 19h au Ciné-parc Paradiso en présence de la présidente du jury, la cinéaste Renée Beaulieu, ainsi que des autres membres des jurys. Parmi les prix qui seront remis, notons le Grand prix du Jury Les Percéides et le Prix pour l’aide au cinéma indépendant canadien (ACIC) d’une valeur de 5000 $ remis en partenariat avec l’Office National du Film du Canada (ONF) et le prix du meilleur film Gaspésie-les-îles.

INFORMATIONS PRATIQUES

BILLETTERIE

Achetez vos billets en ligne sur perceides.ca ou directement:
au Ciné-Parc Paradiso tous les jours à partir de 18h30.
au Cinéma Paradiso du lundi au samedi à partir de 18h00 ou le dimanche de 12h30 à 16h30.

Tarifs: Ciné-Parc Paradiso 20$ par voiture. Cinéma Paradiso 10$ par personne.

LIEUX
Ciné-Parc Paradiso adresse: 670 de Petit Pabos, Grande-Rivière, QC, Canada
Cinéma Paradiso adresse: 210A Commerciale Est Chandler, QC, Canada
Centre d’Art de Percé: 162 route 132 ouest Percé, QC, Canada (Rencontre avec Félix Rose le samedi 15 août 13h30 et avec Daniel Roby le mercredi 19 août 13h30)

CONTACT
info@perceides.ca
418-782-4379

Les Rose © ONF

Le 12e Festival international de cinéma et d’art de Percé est très heureux d’annoncer que son film d’ouverture sera le long métrage documentaire Les Rose de Félix Rose. Il sera projeté en première mondiale le 14 août prochain au Ciné-Parc Paradiso de Petit Pabos dans la MRC du Rocher-Percé. Produit par Babel Films et l’Office National du Film du Canada (ONF), le film retrace une page mémorable de l’histoire contemporaine.

Achetez votre billet en ligne pour le film Les Rose (Québec, 2020) en première mondiale au Ciné-Parc Paradiso vendredi le 14 août 2020 à 20h00.

En octobre 1970, des membres du Front de libération du Québec enlèvent le ministre Pierre Laporte, déclenchant une crise sans précédent au Québec. Cinquante ans plus tard, Félix Rose tente de comprendre ce qui a pu mener son père et son oncle à commettre de tels actes. Fruit de dix ans de recherche, Les Rose permet de faire revivre des moments et des personnages que l’on ne connaissait que par quelques clichés, et laisse entrevoir le blocage social vécu par une jeunesse révoltée et les bouleversements qui s’ensuivirent.

Les Rose © ONF

Le village de Percé fait partie de cette histoire politique et sociale et plusieurs images d’archives rarement montrées à l’écran ponctuent le récit cinématographique des frères Paul et Jacques Rose et de leur ami Francis Simard débarquant à Percé l’été 1969 pour y ouvrir « La Maison du pêcheur », un lieu de rassemblement et de conscientisation politique.

« Nous sommes très honorés d’être associés cette année au Ciné Parc Paradiso, pour présenter les activités de notre douzième édition dans ce contexte exceptionnel. Des films d’auteur longs et courts métrages dont plusieurs primeurs y seront projetés en plein air du 14 au 20 août prochain et des activités de rencontres avec les artisans du 7e Art et la diffusion de courts métrages internationaux se dérouleront simultanément et en direct sur la plateforme Internet du festival accessible toute la durée de la manifestation » a tenu à préciser François Cormier, directeur général et artistique du festival.

La programmation complète et la sélection officielle des films et des activités qui seront offertes lors du 12e Festival international de cinéma et d’art de Percé seront annoncées le lundi 3 août à 11h.

Bande annonce du film :


Matériel de presse et photos :  https://espacemedia.onf.ca/epk/les-rose/