perceides_2019_C_a
bandeau2015-mobile

Plus de 100 œuvres cinématographiques, 45 longs métrages et une soixantaine de courts métrages, présentées en première mondiale, nord-américaine et gaspésienne, une trentaine d’événements spéciaux et plus de 60 invités lanceront les célébrations de la 11e édition du Festival international de cinéma et d’art Les Percéides qui se déroulera du 15 au 25 août 2019 en Gaspésie.

Louise Marleau (© Julie Perreault) et Antoine Olivier Pilon (© Ludovic Rolland Marcotte)

Percé le 1er août 2019 – C’est en présence de la talentueuse actrice québécoise Louise Marleau, qui agira à titre de présidente du jury, et de l’acteur Antoine Olivier Pilon, que le Festival international de cinéma et d’art de Percé Les Percéides en Gaspésie lancera officiellement les activités de sa onzième édition consacrée au cinéma d’auteur. Cette année, le Festival Les Percéides occupera deux lieux symboliques du grand Percé, soit le bâtiment historique qui abritait le mythique Centre d’art de Percé (fondé par l’artiste gaspésienne Suzanne Guité) et la Vielle Usine de l’Anse-à-Beaufils, une ancienne usine de pêche située sur la plage et convertie en havre culturel enchanteur.  

LE CINÉMA D’AUTEUR BRILLERA A PERCÉ : ENTRE PREMIÈRES GASPÉSIENNES ET PREMIÈRES NORD-AMÉRICAINES

La grande majorité des œuvres présentées durant le Festival Les Percéides seront projetées pour la première fois en Gaspésie. Certains de ces films seront d’ailleurs en premières canadiennes, nord-américaines et même mondiales.

Du côté des longs métrages, mentionnons le documentaire québécois Florent Vollant – Faiseur de Makusham, présenté en première mondiale, du réalisateur gaspésien Éli Laliberté. M. Vollant, ainsi que le réalisateur, seront sur place pour introduire le film et échanger avec le public.

Une autre première mondiale, le documentaire Farouchement Kittie, un documentaire touchant qui relate la vie de l’artiste Kittie Bruneau, dont l’œuvre est intimement liée au paysage de Percé et de l’Île Bonaventure. Le film est réalisé par Alain Goudreau, qui sera présent à la projection, accompagné de Mme Bruneau.

Durant la première fin de semaine du festival, deux projections spéciales, soit celle de l’exceptionnel Mommy de Xavier Dolan, en présence de l’acteur Antoine Olivier Pilon, ainsi que celle de Les salopes ou le sucre naturel de la peau, en première gaspésienne, en présence de la réalisatrice Renée Beaulieu et de l’actrice Nathalie Cavezzali.

DES FILMS QUÉBÉCOIS RÉCENTS EN GRANDE PREMIÈRE À PERCÉ

Florent Vollant – Faiseur de Makusham | © Éli Laliberté

Le Festival Les Percéides est très heureux de présenter en grande première gaspésienne À tous ceux qui ne me lisent pas de Yan Giroux, en présence du réalisateur. D’autres films québécois récents seront projetés en présence du ou des réalisateurs, notamment Mad Dog Labine, La fin des terres, Happy Face : La tyrannie de la beauté et le documentaire sur le cinéaste André Forcier Des histoires inventées.

FILMS INTERNATIONAUX MARQUANTS DE LA DERNIÈRE ANNÉE 

La sélection internationale réunira des films qui ont su passionner les critiques et le public au cours de la dernière année cinématographique et qui ont véritablement reçu la consécration dans les plus grands festivals de cinéma. Des films d’une maîtrise cinématographique de haut vol qui risquent d’apporter des vagues d’émotions aux cinéphiles du festival. Parmi cette sélection, notons Cold War du Polonais Pawel Pawlikowski, Prix de la mise en scène à Cannes en 2018, le film islandais Une femme en guerre, et l’étonnant Dogman de l’Italien Matteo Garrone, Prix d’interprétation masculine toujours à Cannes en 2018. Le film français Les drapeaux de papier, réalisé par le très jeune Nathan Ambrosioni (19 ans!) viendra clore le festival et cette sélection de marque le dimanche 25 août.

HOMMAGE À LA CINÉMATHÈQUE QUÉBÉCOISE EN PRÉSENCE DU DIRECTEUR MARCEL JEAN

Le Festival Les Percéides est très heureux de rendre hommage pour une deuxième année consécutive à la Cinémathèque québécoise en invitant son directeur général Marcel Jean. Pour l’occasion, une série de courts films seront présentés, dans le cadre de l’événement spécial Les trésors de la Cinémathèque II. Cette projection de films précieux et qui font partie des archives de la cinémathèque québécoise est une primeur gaspésienne.

CLASSE DE CINÉMA ET CINÉ-CROISIÈRE

Notre annuelle Ciné-croisière sera de retour cette année! Restez à l’affut, nous l’annoncerons très bientôt sur nos réseaux sociaux. À noter également que le samedi 24 août en matinée, une projection spéciale de La femme de l’hôtel de Léa Pool sera suivie d’une discussion entre la réalisatrice de renom et l’actrice Louise Marleau. Un événement unique à ne pas manquer!

CINÉMA DE LA GASPÉSIE EN PRIMEUR, UNE RÉUNION AUTOUR D’UN CINÉMA DE LA COMMUNAUTÉ

Port d’attache, court métrage gaspésien | Sélection officielle Les Percéides 2019

C’est avec beaucoup de fierté et d’enthousiasme que le Festival Les Percéides présentera plusieurs films réalisés sur la péninsule au cours de la dernière année. Mentionnons le magnifique court métrage documentaire Port d’attache de la réalisatrice Laurence Lévesque. Le film, dont la première mondiale a eu lieu au prestigieux festival Visions du réel en Suisse, fait partie d’un programme de courts gaspésiens qui sera présenté le dimanche 25 août en après-midi.

J.A. MARTIN PHOTOGRAPHE PROJETÉ SOUS LES ÉTOILES À PERCÉ!

Pierre Mignot | © Lucille Parry-Canet

Le samedi 17 août, le Festival Les Percéides rend hommage au directeur photo Pierre Mignot en projetant le fabuleux film de Jean Beaudin, J.A. Martin photographe, en extérieur sur la plage de Percé. La projection sera aussi une occasion de souligner la riche carrière de M. Beaudin, qui nous a récemment quittés. Une deuxième projection extérieure sera annoncée dans les prochains jours.

REMISE DES PRIX DU JURY DIMANCHE LE 25 AOÛT AU CENTRE D’ART DE PERCÉ

Will Prosper | Membre du Jury

La soirée de clôture et la remise des prix se dérouleront le dimanche 25 août prochain à 19h dans l’enceinte du Centre d’art de Percé en présence de nombreux invités, de la présidente du jury Louise Marleau, ainsi que des autres membres des jurys. Parmi les prix qui seront remis, mentionnons le Grand prix du Jury Les Percéides et le Prix pour l’aide au cinéma indépendant canadien (ACIC) d’une valeur de 5000 $ remis en partenariat avec l’Office National du Film du Canada (ONF) et le prix du meilleur film Gaspésie-les-îles.

INFORMATIONS PRATIQUES

Billets pour les projections des films de la sélection officielle en salle : 10$
Passeport pour le festival : 75$ en prévente jusqu’au 10 août, 95$ ensuite
Ciné-Croisière : 40$

5@7 au nouveau Café-bar du Centre d’art de Percé, tous les soirs du festival, et soirées festives : Gratuit

Info festival Les Percéides : info@perceides.ca
Ligne Info-festival Les Percéides : (1) 418-782-4379

Le Festival Les Percéides est très honoré d’annoncer aujourd’hui que la première mondiale du documentaire Florent Vollant Faiseur de Makusham  du documentariste gaspésien Éli Laliberté sera projeté dans le cadre du 11e Festival international de cinéma et d’art de Percé en Gaspésie (15-25 août 2019) en présence de Florent Vollant et du réalisateur Éli Laliberté. La projection se déroulera à la Vieille Usine de l’Anse-à-Beaufils le mercredi 21 août 2019 à 19h30. 

© Diffusion YFG

Le film qui trace un portrait sensible et inédit revient sur le parcours engagé de l’auteur-compositeur-interprète innu Florent Vollant né au Labrador et qui a grandi à Malieotenam sur la Côte-Nord au Québec. L’auteur, qui a dû quitter très jeune sa famille de chasseurs nomades, nous parle de sa rage au cœur et comment la musique deviendra le fil conducteur de sa vie. Artiste influent il se fait connaître au grand public au milieu des années quatre-vingt au sein du duo Kashtin; le plus important groupe musical de l’histoire des Premières Nations. Homme de cœur, il poursuivra une carrière solo. Le film nous montre également comment Florent Vollant s’implique ardemment pour défendre la culture et transmettre sa passion aux jeunes musiciens autochtones. Récipiendaire de nombreux prix, Artiste pour la Paix; le Gouvernement du Québec l’a nommé récemment Chevalier de l’Ordre du Québec.

À propos du réalisateur Éli Laliberté :

Gaspésien d’origine, Eli Laliberte est impliqué depuis 25 ans, dans la communauté Mi’gmaq de Gesgapegiag. Il y a tissé pour toujours, des liens privilégiés avec celle-ci, à travers ses enfants et petits enfants qui sont membres de la communauté. Ces relations à travers le temps l’on motivé à vouloir mettre en lumière les réalités autochtones des Amériques.
Impliqué dans la production et à la réalisation de ses films, il s’efforce de présenter un portrait juste et équilibré des communautés autochtones. Empreint d’humaniste et guidé par le respect il y porte à l’écran une réalité à l’écart des préjugés ou d’un trop grand romantisme.